Open menu

Gros Ouvrage de Fermont


L'ouvrage est composé en surface de sept blocs de combat et de deux blocs d'entrée, avec en souterrain une caserne, une cuisine, des latrines, un poste de secours, des PC, des stocks d'eau, de gazole et de nourriture, des installations de ventilation et de filtrage de l'air, des magasins à munitions (un M 1 et plusieurs M 2) et une usine électrique, le tout relié par des galeries profondément enterrées. Ces galeries mesurent 10 kilomètres, répartis sur 160 hectares ; elles sont construites au minimum à 30 mètres de profondeur pour les protéger des bombardements.

Il y a deux entrées, toutes deux situées un kilomètre au sud des blocs de combat de l'ouvrage. L'entrée à l'ouest servait pour le personnel (« entrée des hommes » : EH), tandis que celle à l'est était utilisée pour le matériel (« entrée des munitions » : EM). La porte est placée derrière un fossé diamant, protégée par une grille métallique et une passerelle qui enjambe le fossé. Elle débouche dans un couloir en chicane, protégé par des créneaux FM, qui conduit à une porte blindée et étanche donnant sur le sas. Ce sas est fermé de l'autre côté par une seconde porte étanche. Les deux blocs d'entrée sont en puits, protégées chacun par un créneau mixte pour JM/AC 47 (jumelage de mitrailleuses et canon antichar de 47 mm) et deux cloches GFM.

Les galeries souterraines sont à 30 mètres de profondeur, reliant tous les blocs entre eux ; la liaison avec la surface est assurée par des puits équipés d'escaliers et de monte-charges. Par ces galeries passent les câbles électriques et téléphoniques. La galerie principale allant de l'entrée des munitions aux blocs de combat est équipée de deux rails et d'une caténaire : ce réseau ferroviaire à voie unique (des « gares » avec deux voies existent) est destiné essentiellement au transport des munitions.

Juste à côté de l'entrée des munitions et profondément enterrées, se trouvent les galeries et niches aménagées pour servir de magasin principal (M1) à l'ouvrage. Ce magasin a trois cellules de stockage, desservis par un monorail pour la manutention des casiers à munitions (chacun pour 50 obus). La dotation en munitions correspond à théoriquement huit jours de combat intensif, ce qui fait un stock de 24 800 obus de 75 mm, 6 400 obus de 81 mm, 1 800 obus de 47 mm et 1 820 000 cartouches de 7,5 mm à répartir entre le M1, les M2 (au pied de chaque bloc de combat) et les M3 (à côté des chambres de tir).

L'usine souterraine abrite quatre groupes électrogènes capables de remplacer l'alimentation électrique fournit normalement par l'extérieur (grâce à un câble enterré). Deux groupes couplés suffisent, mais par sécurité ils sont doublés (en cas de panne) ; l'évacuation des gaz se fait par une cheminée donnant sur l'entrée des hommes. Chaque groupe électrogène est composé d'un moteur Diesel SGCM GVU 33 (fournissant 225 chevaux à 500 tr/min) couplé à un alternateur, complétés par un petit groupe auxiliaire (un moteur CLM 1 PJ 65, de 8 ch à 1 000 tr/min) servant à l'éclairage d'urgence de l'usine et au démarrage pneumatique des gros diesels. Le refroidissement des moteurs se fait par circulation d'eau. À proximité, se trouvent les réserves d'huile (4 800 litres), les réservoirs à gasoil (185 000 ℓ) et les citernes à eau de refroidissement (225 000 ℓ), soit la consommation théorique pendant deux à trois mois. Dans la galerie reliant l'entrée des hommes à celle des munitions se trouve la batterie de 24 filtres à air (chacun pèse 230 kg) utilisés en cas d'alerte aux gaz. La caserne regroupe les chambrées, les cuisines, l'infirmerie, les sanitaires, les réserves de vivres, la principale citerne d'eau (alimentée par un puits), etc.

Le bloc 1 est un bloc d'artillerie, équipé d'une tourelle de 75 mm modèle 1933, d'une cloche GFM (guetteur et fusil mitrailleur) et d'une cloche LG (lance-grenades).

Le bloc 2 est un bloc d'infanterie, équipé d'une tourelle de mitrailleuses et d'une cloche GFM.

Le bloc 3 est un observatoire, équipé d'une cloche VDP (vision directe et périscopique, indicatif O 3), de deux cloches JM (jumelage de mitrailleuses) et d'une cloche GFM. En dessous de ce bloc se trouve le poste de commandement de l'ouvrage.

Le bloc 4 est une casemate d'artillerie flanquant vers l'est, équipé de trois créneaux pour canon de 75 mm, d'une cloche GFM et d'une cloche JM.

Le bloc 5 est un bloc d'artillerie, avec une tourelle de 81 mm et une cloche GFM.

Le bloc 6 est un bloc d'infanterie, avec une tourelle de mitrailleuses et deux cloches GFM.

Le bloc 7 est une casemate d'infanterie flanquant vers l'est, avec un créneau mixte pour JM/AC 47 (jumelage de mitrailleuses et canon antichar de 47 mm), un autre créneau pour JM, une cloche GFM et une cloche LG.

 

 

Youtube

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

Youtube

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

FaceBook

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

FaceBook

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

Pinterest

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

Pinterest

Les fortifications En Moselle et en Alsace de 1871 à 1939, des festen à la ligne Maginot.

 

Ce site est géré entièrement par un passionné de la fortification, et, pour la pérennité du site (coût d'hébergement, achat modules, etc...),

vous pouvez faire un don, en cliquant ci-dessous :

 
 logo paypal 
 Contactez-nous
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Pour se tenir informé de l'évolution et des mises à jour du site, pour que le fonctionnement du site soit optimum, inscrivez-vous

 
 ICI 
   
Abonné(s) en ligne :
  Inscrit(s) en ligne :
 
 

 Language(s)

frendeit
 
France 67,5% France
Italy 13,4% Italy
United States 5,8% United States
Czechia 2,6% Czechia
Guadeloupe 2,6% Guadeloupe

Total:

16

Pays
224775
Aujourd'hui: 17
Cette semaine: 17
Ce mois: 343
Logo Site Optiomal
Back to Top